Giulia Steingruber remercie Markus Berther, son ancien parrain.

Qui est Giulia

Un vendredi soir de l'automne 2006, il fait froid, 12 000 personnes sont assises dans le Hallenstadion de Zurich, plein à craquer, et encouragent leur équipe à grands cris. Sarah Meier, Jörg Stiel, Nino Schurter, tous sont là, à portée de main. Ils se défient lors de jeux aventureux et drôles et luttent pour la victoire. Le spectacle du Super10Kampf bat son plein. Les applaudisseurs, parfois orange vif, parfois rouge pétant ou vert éclatant, produisent un bruit assourdissant. Et une question, imprimée sur ces applaudisseurs, ne lâche pas les spectateurs: qui est Giulia?

A l'époque, Giulia Steingruber avait juste 12 ans. Alors qu'Ariella Kaeslin était invitée une année plus tard déjà à participer au Super10Kampf, c'était une tout autre mission qui animait Giulia dans ce Hallenstadion: jeune talent soutenue par la Fondation de l'Aide Sportive Suisse, elle cherchait, parmi les 12 000 spectateurs présents, une personne prête à prendre en charge son parrainage. Et le succès fut au rendez-vous. «Qui est donc Giulia?», se demandait un spectateur. Lorsqu'il vit la jeune fille, il décida de la soutenir et de l'aider à rejoindre l'élite mondiale. Il voulait fêter avec elle ses succès et assister de près à son évolution.

Des années de contacts

Le parrainage s'est poursuivi des années durant. Giulia rencontrait aussi son parrain de temps à autre et recevait de sa part des paquets et des e-mails. En plus du soutien financier, les contacts personnels entre les deux familles et le soutien moral étaient particulièrement importants pour la jeune gymnaste.

Markus Berther, lui aussi, a énormément appris des moments qu'il a passés avec Giulia Steingruber.

«Avec la gymnastique artistique, c'est un monde complètement nouveau qui s'est ouvert à moi. J'ai été très impressionné par la pugnacité et la persévérance dont font preuve les athlètes à l'âge de la relève déjà.» Markus Berther

Aujourd'hui, l'ancien parrain de Giulia est immensément fier de voir briller celle qui a été sa protégée lors de compétitions internationales, comme à Berne aux Championnats d'Europe de gymnastique artistique justement.

La réunion

Devenez parrain / marraine

Et Giulia? Voilà longtemps qu'elle n'a plus l'âge pour un parrainage et qu'elle fait partie de l'élite mondiale. Mais il y a bien d'autres athlètes en Suisse qui aimeraient être remarqués et accompagnés – par vous peut-être, futur parrain ou future marraine de l'Aide sportive?

«C'est très beau d'avoir le sentiment que quelqu'un, là-dehors, croit en toi.» Giulia Steingruber
Devenez parrain / marraine

Quelques beaux succès

Quelques beaux succès

Jennifer Feichter et Walter Häusermann

Quelques beaux succès

Nicola Spirig s'engage en faveur de la relève